Le contenu de ce site est protégé, vous ne pouvez pas le copier

Psydéclic - Avec quoi ?

contact@psy-declic.fr

Témoignages

contact@psy-declic.fr

Témoignages

Avec quoi ?

Thérapies Brèves

BREVES ?

Toutes les techniques auxquelles je suis formée relèvent des Thérapies Brèves : en psychothérapie ou en coaching, l’utilisation des Thérapies Brèves fait la synthèse des techniques les plus avancées de changement. Les Thérapies Brèves permettent une transformation profonde au niveau corporel, énergétique et mental. L’intérêt croissant pour les thérapies à court terme montre qu’il existe des méthodes alternatives et efficaces aux soins psychologiques traditionnels, permettant d’amener les patients vers une résolution rapide et durable de leurs problèmes.

COMMENT CA SE PASSE?

L’idée essentielle en Thérapies Brèves est de réduire le temps mis pour résoudre un problème par la psychothérapie. Il ne s’agit pas de créer le changement à partir de la compréhension du pourquoi le problème existe, mais sur le comment il s’entretient. Le travail est fait sur le comment aller mieux et non exclusivement sur le pourquoi on ne va pas bien.
Dans tout ce que je pense, crois, fais ou ne fais pas, ressens ou ne ressens pas, qu’est ce qui entretient le problème ? Le principe est d’examiner le problème en termes circulaires (quantiques) et non plus en termes de causes et d’effets (linéaire) dans cette vision. Elle repose sur les théories cybernétiques et le principe d’homéostasie, théorie selon laquelle un système tend à se réguler lui-même à l’aide de messages en retour qui l’informent pour qu’il puisse atteindre un nouvel équilibre. Cet équilibre s’interrompt lorsque de nouvelles informations entrent dans le système, provoquant une nouvelle recherche d’équilibre.
Cet équilibre est unique, il est fonction de notre sensibilité, de notre vison du monde, de nos valeurs, de notre environnement familial, de notre parcours, notre vécu. La santé est une valeur qui reste universelle : elle repose sur l’équilibre de tous les systèmes interne et externe de l’être et sur leur régulation consciente ou inconsciente, pour lui apporter régénérescence, vitalité, dynamisme et satisfaction.

ACTION DU THÉRAPEUTE

Mon rôle est de mettre le système hors de son équilibre actuel (problématique, adaptation à la souffrance) afin qu’il en trouve un autre plus adapté au bien-être de la personne. Il est empathique sans être complaisant. Sa présence à vos côtés à un moment clé doit vous aider à sortir de votre zone de confort (au niveau de la construction de vos pensées, de vos croyances limitantes) pour vous permettre de recréer un nouvel équilibre bénéfique.
Finalement le thérapeute qui travaille avec les Thérapies Brèves, dérange la construction cognitive (pilote automatique des pensées) de la personne coachée pour lui permettre de prendre un chemin de traverse constructif, en fonction de son environnement et de ses valeurs. C’est la définition du changement. La plastique du cerveau, la création de nouveaux chemins neuronaux permet ce travail jusqu’à un âge avancé. Pour ce faire, l’accompagnant adoptera une stratégie d’intervention qui pourra comporter plusieurs techniques.

Techniques

Techniques

L'HYPNOSE

Un hypnothérapeute est un thérapeute qui utilise l’hypnose comme un outil contribuant au bien-être de la personne, dans le cadre de la relation d’aide pour son développement personnel. L’hypnose est l’art d’obtenir l’attention du patient et de communiquer efficacement des idées à partir de ses valeurs, pour augmenter sa motivation et changer sa façon de percevoir les choses afin de lui permettre de retrouver bien-être et santé.
Ce qu'il n'est pas :
Un hypnotiseur, c'est à dire un personnage de spectacle détournant l’hypnose de sa fonction d’accompagnement au bien-être pour amuser les foules.
Grâce à l’hypnose, mode de fonctionnement privilégié où l’inconscient peut s’exprimer sans les limitations du fonctionnement conscient, l’imaginaire et la créativité seront stimulés, de nouvelles associations d’idées apparaîtront du sujet lui-même. Au cours de la dynamique hypnotique, une distinction s’opère entre le fonctionnement conscient et le fonctionnement automatique et involontaire.
L’hypnose revient en France, après renouvellement aux États-Unis grâce aux travaux du Dr Milton Erickson. Elle est maintenant au programme des études médicales anglaises et américaines et françaises.

HYPNOSE ERICKSONIENNE – MILTON ERICKSON

Milton Erickson, fondateur de l’hypnose Ericksonienne et père des thérapies brèves (décédé en 1980), a exercé une influence déterminante sur le monde de la psychothérapie. Pour lui, l’hypnose est un état naturel physiologique et spontané que nous pouvons expérimenter, a minima tous les jours, lorsque nous sommes « dans la lune », « dans les nuages » ou encore dans cet état intermédiaire, lors de certains réveils matinaux où l’on hésite entre le rêve et l’éveil.
L’hypnose Ericksonienne, par son approche globale de l’expérience, fait référence à la mémoire et utilise les différents axes sensoriels (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif).
L’objectif thérapeutique est le changement par le patient lui-même. L’hypnose n’est pas un état passif de suggestibilité mais une dynamique très active où le sujet met en place une recherche inconsciente des solutions. Elle stimule la créativité du patient et celle du thérapeute. La dynamique thérapeutique est de l’ordre du COMMENT et non du POURQUOI. Cette position modeste, d’un certain point de vue, n’enlève rien à l’application personnelle du thérapeute dans la relation avec son patient ; mais, comme le disait Erickson, il s’agit de « cours particuliers » et souvent « singuliers » destinés à enseigner au patient à « faire confiance à son inconscient ».

Une communication peut favoriser l’excellence. L’état « différent », typique de l’hypnose ericksonienne n’est qu’un de nos états physiologiques ordinaires, il est donc accessible à tous. Cet état, appelé « transe hypnotique », peut être induit indirectement, maintenu et utilisé de façon respectueuse, sans manipulation autoritaire en stimulant les ressources naturelles du patient. La pratique de l’hypnose Ericksonienne présente beaucoup d’avantages, notamment la rapidité, l’efficacité et la profondeur des interventions. Elle permet d’atteindre des résultats allant du traitement d’un symptôme à la construction d’une identité solide.

EFT (emotional freedom techniques ou techniques de liberation emotionnelle) Gary Graig

L’EFT est une technique de transformation et d’harmonisation des émotions. Le corps est traversé de méridiens qui permettent la circulation des énergies. Cette méthode, basée sur la découverte que le déséquilibre produit dans le système énergétique corporel suite à des évènements traumatisants, a un effet sur la sphère émotionnelle personnelle. L’EFT est une thérapie énergétique basée sur la stimulation de points d’acupuncture et la verbalisation simultanée de la problématique spécifique. Pratiquée en auto-séance, elle se fait avec l’accompagnement du thérapeute pour une visualisation du ressenti en relation avec le problème. Les résultats sont rapides et efficaces : cette technique allie l’activation de points de méridiens à une identification des pensées dysfonctionnelles et à un travail de déconditionnement et de retraitement de l’information.

Le patricien thérapeute en EFT recherche la cause des perturbations dans le mental avec tout ce qui s’associe au problème (images, symboles, sensations, émotions) pour pouvoir proposer au sujet une séquence thérapeutique en auto-séance. Tout en tapotant des points spécifiques du parcours des méridiens, vous vous centrez sur la situation perturbante, en utilisant des mots clés, qui caractérisent l’évènement. Vous rétablirez une circulation énergétique harmonieuse qui se répercutera au niveau physique, mental et émotionnel. Vous vous sentez mieux immédiatement. Simultanément, un changement dans la façon de voir l’événement fait surface. Vous conservez la mémoire de l’évènement qui vous a dérangé, mais n’en ressentez plus la charge émotive. Suivant son intensité, il est possible de voir la souffrance émotionnelle se libérer en une séance.

L’EFT est une vraie thérapie globale passant par la régularisation du système nerveux autonome. Son action est à la fois psychologique et intéresse les grands appareils (cardiaque, pulmonaire, digestif) et le système immunitaire. Son efficacité peut-être mesurée directement par le ressenti du sujet sur une échelle subjective calculée de 0 à 10.

L’EFT POUR QUI ?

L’EFT est une technique facile à apprendre. Tout le monde peut l’apprendre et l’utiliser au quotidien, avant, pendant ou après chaque situation de stress, quelle qu’en soit la nature. Partout dans le monde, des milliers de praticiens lui font confiance et s’en servent avec succès. Dans le cas de problèmes plus complexes, l’accompagnement d’un thérapeute formé à L’EFT associé à l’hypnose thérapeutique donnera des résultats étonnants.

L’EFT POUR QUOI ?

Par l’émergence de l’EFT, nos systèmes de croyances ont désormais un nouveau défi, c’est-à-dire, qu’il n’y a jamais eu jusqu’ici une telle… » technique-en-une-approche-qui-s’adresse-à-tout. »
D’utiliser la même technique pour un mal de tête que pour une phobie des serpents est une idée complètement étrangère à la plupart des gens. C’est pourtant exactement ce que nous faisons avec l’EFT. Nous L’ESSAYONS SUR TOUT. Et nous obtenons en général des résultats. Nous utilisons la même approche pour n’importe quel trauma.
Nous l’utilisons pour la peur de parler en public et pour le chagrin dû à la perte d’un être cher. Nous l’utilisons pour le stress, l’anxiété, les envies irrésistibles, le bégaiement et la dépression. Nous réussissons sur presque tous les problèmes physiques y compris la douleur, l’intolérance au lactose, les allergies, des maladies graves à l’ATM, de l’infertilité au syndrome prémenstruel.
Nous l’utilisons pour améliorer les performances sportives et musicales ainsi que les relations. Nous l’utilisons pour donner une liberté d’apprentissage aux personnes ayant des difficultés d’apprentissage ainsi que pour soulager les cauchemars et le désordre de stress post traumatique pour les victimes de viol, d’accidents, d’abus et de guerre. Et, à nouveau, la liste continue...

OLIVIER ZENOUDA (FORMATEUR PNL) NOUS DÉCRIT LA PNL

La façon la plus simple, c’est de dire que la PNL est une manière efficace de faire fonctionner son cerveau. Après, on peut dire de la PNL qu’elle est l’étude et la modélisation des structures subjectives de l’expérience humaine. C’est déjà beaucoup plus difficile de se faire une idée ! Et si on veut vraiment avoir une définition exhaustive et compréhensive, il faut passer par ce qu’on appelle les postulats de la PNL qui, mis bout à bout, permettent de faire un certain nombre de choses en matière d’apprentissage et de communication interpersonnelle ou intra-personnelle.

Les créateurs de la PNL comme Bandler, disaient avoir trouvé une expression pour ne pas être catalogués, car ils ne voulaient pas que la PNL soit étiquetée d’une quelconque façon. Ils ont créé un mot avec la notion de neuro-linguistique issu des travaux de Korzybski, et la notion de programmation, qui est en fait la traduction de programming en anglais, et qui ne veut pas dire exactement la même chose que programmation. C’est ce qui a induit une erreur dans nos représentations de ce que pouvait être la PNL.

QUELS SONT CES POSTULATS ?

Dans les postulats les plus importants, le premier est celui de Korzybski qui dit « une carte n’est pas le territoire ». Concrètement, cela veut dire que ce que nous percevons est une fabrication de la réalité. Nous ne sommes pas au contact de la réalité. Nous avons d’abord des récepteurs sensoriels qui ne sont pas équipés pour la réalité. Ce que nous croyons être une couleur n’est pas une couleur mais une longueur d’onde que nous traduisons en couleur. (…) Donc « une carte n’est pas le territoire » veut dire que ce que nous percevons de la réalité n’est pas la réalité. Ce qu’on appelle une carte, c’est en fait un modèle du monde, une représentation subjective de ce qui se passe à l’extérieur.

EN QUOI CETTE REPRÉSENTATION EST-ELLE SUBJECTIVE ?

Parce que ce n’est pas complètement la réalité et pourtant, c’est notre réalité à nous. Ce qui est très important dans « une carte n’est pas le territoire », c’est que nous arrivons à opérer à partir de cette représentation. Je ne vois pas la réalité, j’en construis une représentation et je vais opérer comme si cette représentation était la réalité. (…) Tout le monde connaît les exemples de quiproquos où nous allons voir un film ensemble et où, au sortir du film nous en parlons, et nous n’avons pas l’impression d’avoir vu le même film ! (…) La PNL englobe des modèles, des structures cognitives qui nous permettent de comprendre comment nous percevons les choses. Comment nous les filtrons. Comment nous les traitons. Comment nous les évaluons. (…) Ensuite il y a un autre postulat important en PNL : nous faisons toujours le meilleur choix. C’est la notion d’intention positive. En fonction d’une situation donnée, nous faisons toujours le meilleur choix possible par rapport aux informations dont nous disposons dans cette situation. (…) La personne fait toujours de son mieux pour satisfaire quelque chose d’important chez elle, par rapport à la représentation subjective qu’elle a du monde.

TIPI (Techniques d’Identification sensorielle des Peurs Inconscientes) Luc Nicon

Tipi est une technique simple, rapide, accessible à tous, qui permet de se libérer des difficultés émotionnelles, du stress, des phobies, des angoisses, des inhibitions, de l’irritabilité et de la déprime. Tipi donne accès à une capacité naturelle disponible en chacun de nous, qui désactive la mémoire inconsciente souvent inscrite très tôt et à l’origine de nos perturbations émotionnelles.
Tipi est une technique entièrement naturelle qui repose sur une ressource interne permettant de retrouver un équilibre émotionnel.
Histoire de Tipi
Tipi a été créée et mise au point par Luc Nicon, à partir d’une recherche qu’il a réalisée entre 2003 et 2007 et qui portait sur 278 personnes en souffrance émotionnelle. Pour ces personnes, seulement 7 ne sont pas totalement venues à bout de la difficulté qui les handicapait. Dans 79 % des cas, cette « désactivation » est intervenue en une seule séance. Les 21 % restant n’ont que très exceptionnellement nécessités plus de 2 séances pour obtenir le même résultat. Depuis, la technique s’est encore simplifiée et a gagné en rapidité et en efficacité.

La Neuro-sémantique® L. Michael Hall

La Neuro-sémantique® est un des courants les plus novateurs dans le domaine du coaching et de la PNL. Elle explore la relation entre votre performance (Neuro) et les significations (Sémantique) que vous donnez aux choses, aux activités et aux personnes, y compris à vous-même. La Neuro-sémantique® permet la découverte et la pratique des métas cadres, ces pensées qui génèrent nos pensées.